ASSOCIATION ART TO BE

L’association Art to be est née en 2006 de la volonté d’explorer les possibilités de rencontre entre l’art et le monde social et économique et de permettre à des artistes d’interagir avec des situations de vie, de travail et de production extra-artistiques. Elle s’intéresse à l’inscription de production artistique dans des contextes qui peuvent, pour certains, se situer hors du cadre habituel du système de l’art : organisations sociales, entreprises, etc.

Art to be a réalisé plusieurs évènements artistiques en relation avec le monde du travail, comme les deux premières éditions des Ateliers de Rennes – Biennale d’art contemporain. Elle a également été sollicitée par Marseille Provence 2013 dans le cadre de Marseille, Capitale européenne de la Culture en 2013 pour mettre en place des Ateliers de l’EuroMéditérranée.

Aujourd’hui constituée de Raphaële Jeune et Nathalie Travers, Art to be poursuit ses explorations.

marseille_fin

Vignes of Marseille 3 : A consommer avec modestie

Jeudi 14 novembre à 18h au Newhotel of Marseille

Nous allons enfin pouvoir y croire… à ce fin mot de l’histoire que Nicolas Simarik nous a déroulée pour cette année 2013 ! Après avoir vendangé sous des étoiles le raisin de la butte Saint Victor, l’artiste, au sein de sa suite au Newhotel of Marseille, a élaboré son premier vin. Il a alors tenté, sous vos yeux, tel un homme descendu des cieux, de changer ce vin en eau… Le miracle s’est-il produit?

Vous êtes conviés ce 14 novembre à découvrir l’objet final de cette quête de l’au-delà. Spécialement créée par Nicolas Simarik pour le bienfait de tous, l’eau défendue sera dévoilée en toute modestie…

Projet artistique réalisé par Nicolas Simarik dans le cadre des Ateliers de l’EuroMéditerranée – Marseille-Provence 2013 au sein du Newhotel of Marseille, en partenariat avec Art to be / Nathalie Travers.

et-il-changea-le-vin-en-eau

Vignes of Marseille  2 : Et il changea le vin en eau

Changer le vin en eau pour mettre de l’eau dans son vin

Une performance et une installation de Nicolas Simarik au Newhotel of Marseille

Au Pharo, en plein centre ville de Marseille, se trouve une vigne atypique qui a récemment été le théâtre d’une vendange extraordinaire. Une récolte sous les étoiles a permis de recueillir un jus que l’artiste Nicolas Simarik a promis de sublimer. Du jus de raisin, puis du vin… puis de l’eau… un peu de magie ! Nicolas Simarik vous invite dans sa suite d’artiste à assister en direct à la transformation du précieux liquide.

Performance les jeudi 17 et vendredi 18 octobre de 11 h à 19 h – Installation visible du 19 octobre au 3 novembre à la réception du Newhotel of Marseille.

Brunch en présence de l’artiste dimanche 20 octobre de 12h30 à 15h30. Prix 31 euros. Infos et Résa 04 91 315 315

Projet artistique réalisé par Nicolas Simarik dans le cadre des Ateliers de l’EuroMéditerranée – Marseille-Provence 2013 au sein du Newhotel of Marseille, en partenariat avec Art to be / Nathalie Travers.

vuedesvignes

Vignes of MARSEILLE 1 / Vendanger sous les étoiles

Vendanges performatives et repas insolite

Dans le cadre de l’Atelier de l’EuroMéditerranée (MP2013) de Nicolas Simarik au NewHotel of Marseille et de Cuisines en Friche

Un projet conçu par l’artiste Nicolas Simarik au Newhotel of Marseille

Le jeudi 12 septembre 2013 à 20h

En plein centre ville de Marseille, au Pharo, le Newhotel of Marseille possède une vigne atypique. L’artiste Nicolas Simarik y met en scène une vendange performative et participative et ouvre ainsi le premier volet d’une série de trois invitations dont le thème est la transformation du vin. Cette soirée de vendange extra-ordinaire s’accompagne de différentes dégustations surprises imaginées par le Chef du Newhotel, Jérôme Pollo, (apéritif, entrée, plat, dessert et cocktail) servies avec une sélection de vins de la région.

Tarif unique : 40 euros

Informations et pré-vente au 04 91 315 315

vendanges@newhotelofmarseille.com

Oeuvre réalisée par Nicolas Simarik dans le cadre des Ateliers de l’EuroMéditerranée – Marseille Provence 2013 au sein du Newhotel of Marseille, en partenariat avec Art to be.

Plus d’info sur Cuisines en friche :

http://www.mp2013.fr/le-theatre-des-cuisines/cuisines-en-friche/

le projet ici

 

KOKENE Double Bind

Djamel Kokene, Double Bind, esquisse du projet, 2012.

Télécharger Kokene_Djamel_double bind

vendanger_sous_des_etoiles

Atelier de l’EuroMéditerranée de Nicolas Simarik

Art to be / Nathalie Travers a initié et suit l’Atelier de l’EuroMéditerranée de Nicolas Simarik en résidence au New Hotel of Marseille de septembre 2012 à décembre 2013.

A l’inverse du personnage qui changeât l’eau en vin, Nicolas Simarik va changer le fruit de la vigne du New Hotel. En lait, en eau, bénite, interdite ou encore défendue ? L’histoire commence par ce point fondamental du changement d’état.

C’est en créant une production insolite avec ce raisin et en scénographiant la vigne que le mythe va s’installer et se confirmer autour d’une performance lors de la vendange 2013. La customisation du réceptacle du liquide ainsi que le développement de cet environnement paysager donnera, petit à petit, à l’objet, tout son sens.

Premier rendez-vous :

« Vigne of Marseille : Vendanger sous des étoiles », des vendanges performatives et un repas insolite, un projet de Nicolas Simarik avec le concours de Jérôme Pollo, le chef du NewHotel.

Le jeudi 12 septembre 2013 de 20h à minuit au NewHotel of Marseille dans le cadre de Cuisines en friche.

Informations et pré-vente au 04 91 315 315

vendanges@newhotelofmarseille.com

http://www.mp2013.fr/au-programme/ateliers-euromediterranee/nicolas-simarik-new-hotel/

Atelier de l’EuroMéditerranée de Djamel Kokene

Art to be / Nathalie Travers a initié et suivi l’Atelier de l’EuroMéditerranée de Djamel Kokene en résidence au Tribunal de Commerce de Marseille d’octobre à décembre 2012. L’œuvre issue de cet AEM, Double Bind, est présentée dans le cadre de l’exposition Ici, ailleurs, de Juliette Laffon à la Tour Panorama – Friche Belle de Mai du 12 janvier au 31 mars 2013.

Pour cet AEM, Djamel Kokene s’est intéressé à l’agencement intérieur de la salle d’audience du Tribunal de Commerce de Marseille qui l’a accueilli en résidence. Cette salle d’audience, comme toutes les autres salles d’audience, témoignent de l’organisation de notre justice et de la manière dont elle s’exerce. Djamel Kokene a décidé d’en prélever un morceau, ou plus exactement d’en reproduire une partie à l’échelle 1. Il a choisi une bande qui sépare la salle d’audience en 2 parties par la diagonale. Cette bande vient couper différents éléments du mobilier : les bancs du fond réservés au public, les bancs des jugés et de leurs avocats et enfin la chaise du Juge. Ainsi c’est notre justice en acte qui est représentée là.

La diagonale s’est concrétisée en une sculpture de 10 m de long. Sa ligne de faîte projetée crée une ligne abstraite que Djamel a dessinée sur le mur créant un autre espace, un nouveau territoire : y lit-on une courbe statistique ou économique, une frontière, une délimitation symbolique, une scission effective ?

Le travail artistique de Djamel Kokene a vocation à ouvrir l’imaginaire et susciter le débat. L’œuvre produite durant cet AEM est frappante, plastiquement puissante, mais elle garde une part d’énigme. DOUBLE BIND (ou le concept de la double contrainte) n’évoque t-il pas le choix impossible entre deux injonctions qui s’opposent mutuellement ? Gregory Bateson, psychologue et anthropologue américain, s’exprimait ainsi pour éclairer ce paradoxe : « vous êtes damné si vous le faites, et vous êtes damné si vous ne le faites pas ».

Nathalie Travers

http://www.mp2013.fr/au-programme/ateliers-euromediterranee/djamel-kokene-tribunal-de-commerce-de-marseille/

A noter : Art to be est également à l’origine de l’AEM de Dora Garcia dont la production déléguée a été confiée ensuite à Marie-Louise Botella / 3bisf-lieu d’arts contemporains implanté dans l’hôpital Montperrin / Aix en Provence accueillant le projet de Dora Garcia.

http://www.mp2013.fr/au-programme/ateliers-euromediterranee/dora-garcia-hopital-montperrin/

transporter

TransPorter / Lambahoany en Mouvement, une œuvre de Catie de Balmann

Réalisation de l’étape (2011-12) de TransPorter / Lambahoany en Mouvement avec les artsites malgaches Ridha Andriantomanga, Pierrot Men, Jean-Yves Chen, Hemerson, Ndrematoa, Mamy Rajoelisolo, Rfaral, Soasoa Ratsifa et Mme Zo.

 

Avec TransPorter/lambahoany en mouvement, Catie de Balmann signe un concept artistique singulier. Elle propose à 10 artistes malgaches de créer des lambahoany. Cette opération s’appuie sur une longue tradition à Madagascar de production de tissu et sur la valeur culturelle du lambahoany, menacée. Ensemble ils insufflent un nouvel élan à ce patrimoine commun, le maintiennent en mouvement et en résonance avec son temps.

Les artistes, les entreprises et les structures culturelles impliquées nouent ainsi une chaîne de production de sens avec la chaîne de production industrielle de ces textiles, dans une dynamique vertueuse. Vendues sur les marchés au prix habituel, ces créations contemporaines habillent les usagers de lambahoany et investissent le quotidien. Le pari est de développer, grâce aux artistes, cette économie locale. TransPorter/lambahoany en mouvement s’inscrit ainsi très concrètement dans l’écriture d’un nouveau maillage artistes/entreprises/population.

Lamba « Ho any » : Aller là-bas, aller au-delà. Il s’agit là, aussi, pour une artiste, de déployer ses concepts au-delà de ses propres créations, de repousser les limites, de démultiplier les territoires d’interventions / d’invention également. De vivre et travailler ici et là ; de faire vivre et de faire travailler. Cela questionne la manière dont un artiste peut faire œuvre, avec d’autres artistes, dans un pays qui n’est pas le sien mais dans lequel il réside, un temps.

Nathalie Travers / Art to be, septembre 2011.

La  première étape a été soutenue et coproduite par :

Le concepteur : Catie de Balmann ; le gestionnaire : Cite ; les artistes : Ridha Andriantomanga – Pierrot Men – Jean-Yves Chen – Hemerson – Ndrematoa – Mamy Rajoelisolo – Rfaral – Soasoa Ratsifa – Mme Zo ; l’Unesco (FIDC) ; l’Institut français de Madagascar ; l’entreprise Cotona ; la Deff Parcours médiations et managements culturels ; l’Institut de Civilisations ; Art to be ; Tahala Rarihasina ; FHTM conseils ; MIDI Madagasikara ; ERRE ; RTA ; Tana planète ; Syndicat des industries de Madagascar ; Holcim.

 

Plus d’informations sur le travail de Catie de Balmann :

http://catiedebalmann.e-monsite.com/

Les Ateliers de Rennes – Biennale d’art contemporain

Editions 2008 et 2010

Art to be a réalisé sous la direction de Raphaële Jeune les deux premières éditions des Ateliers de Rennes – Biennale d’art contemporain, Valeurs croisées en 2008 et Ce qui vient en 2010, articulées autour des SouRCes, séjours de recherche et de création pour des artistes en entreprises.

Plus d’infos sur ces deux éditions en cliquant sur les liens ci-dessous.

http://www.lesateliersderennes.fr/edition-2008

http://www.lesateliersderennes.fr/edition-2010